Entrer votre recherche

Etam presente son défilé glamour et sexy pendant la Fashion Week

Partager

Mardi 25 septembre avait lieu aux Beaux-Arts de Paris le défilé Etam lingerie, suivi d’une afterparty endiablée. Les statues de l’école des beaux-arts de Paris n’ont sûrement jamais rien vu d’aussi affriolant. Retour sur l’un des événements de la Fashion Week.

Mardi encore, le beau monde de la mode et de Paris a fait le déplacement jusqu’au cœur de Saint-Germain-des-Prés. Pourquoi ? Découvrir, premièrement, un casting aussi renversant que rafraîchissant : aux côtés des top models et égéries de la maison, Constance Jablonski et Joan Smalls, on a retrouvé les habituées Ilona Smet, Camille Rowe Pourcheresse ou Mélodie Vaxelaire. Et d’autres visages moins connus, mais pas moins souriants.

Parmi le parterre de stars, Vincent Cassel et Tina Kunakey, Guillaume Canet et Gilles Lellouche, Alice Taglioni, le joueur du Paris-Saint Germain Dani Alvès, Virginie Ledoyen, Benoît Magimel et JoeyStarr… Ce dernier avait électrisé l’événement l’année dernière avec son groupe NTM. Mais 2018 étant l’année de la femme, tous les artistes invités cette année étaient féminines. Etam aussi fait sa révolution.

Pour apprécier la collection ensuite, axée autour de cinq tableaux que la programmation musicale du défilé inspirait. Le principe a fait ses preuves sur les shows grandioses de Victoria’s Secret. Premier mouvement : ambiance sexy sur la voix de Zara Larsson et son tube Lush life. La lingerie est noire et les femmes sont fatales. Dans un second temps, la très en vogue Jorja Smith a laissé de séduisants cowboys lui voler la vedette dans leurs bustiers de cuir et jupons volantés.

 

<iframe width=”560″ height=”315″ src=”https://www.youtube.com/embed/Aq8aqLuEQQY” frameborder=”0″ allow=”autoplay; encrypted-media” allowfullscreen></iframe>