Entrer votre recherche

L’Oud : la fragrance qui rend sexy

Partager

On connaissait les bois de vétiver, de patchouli, de cèdre et de santal. Il faut désormais compter avec le sillage envoûtant du oud venu d’Orient, la matière première la plus sexy de la parfumerie.

Si vous aimez les parfums qui « tiennent », si vous recherchez des émotions fortes et troublantes dans une fragrance, ou si vous ne « sentez » plus votre parfum habituel, essayez le oudle bois en arabe, une note boisée très animale, cirée et épicée safran. Une essence odorante et envoutante qui plait aux femmes du Moyen-Orient — qui trouvent les versions frenchy très chics —, et aux Européennes, qui succombent à sa sensualité tout orientale.

Un charme troublant

En quinze ans, le oud – utilisé le plus souvent en note de fond ou de cœur pour charpenter un accord, lui donner du sillage et le rendre addictif – est donc devenu une matière première aussi incontournable que le vétiver ou le patchouli.

Vous succomberez si vous aimez les parfums dits « orientaux »… Ou encore si vous adorez signaler votre passage, si vous avez une forte personnalité ou envie de rompre avec les sucreries parfumées de jeune fille… Génial aussi pour réveiller la perception d’une eau de toilette devenue insipide en s’inspirant de la gestuelle des Orientales : elles glissent une goutte de oud sous n’importe quel parfum pour en booster les notes et prolonger sa tenue.