Entrer votre recherche

Témoignage: le jour où j’ai dû effacer le mot « pigeonne » de mon front

Partager

Une histoire d’amour, c’est d’abord de la réciprocité et du consentement. Mais aussi, parfois, une question de timing ET SURTOUT UNE QUESTION DE RESPECT.  Chloé nous raconte le jour où elle à dà» changer de stratégie avec les hommes.

j’ai eu un crush pour *un garçon. Ce genre de crush à la con où t’es pas VRAIMENT amoureuse, mais en même temps tu souris un peu bêtement quand tu reçois un message de sa part juste pour te dire qu’il mange une pizza, t’y penses avant de t’endormir et au réveil, tu joues avec l’idée sans trop te l’avouer, bref : un bon vieux béguin des familles. J’ai toujours trouvé ça plutôt agréable, et puis ça ne m’était rarement arrivée, ça me faisait plaisir de retrouver les papillons dans le ventre et les joues qui rougissent.
En même temps, il était  gentil, plutôt beau, à l’écoute et il aimait  les animaux, j’étais censée résister comment, moi ?

Une relation-comète

Quand on s’est rencontrés, je n’ai pas eu tout de suite « le truc qui fait que » j’avais envi de continuer. Mais ( attention ce qui va suivre est une ERREUR à ne jamais reproduire ) MAIS j’ai voulu me forcer à bien l’aimer. Eh oui je voulais que pour une fois ça aille dans les deux sens et  c’était plus facile de me persuader moi-même que le contraire.  Alors lui et moi on n’a pas mis longtemps ( DU COUP ) à se plaire beaucoup tous les deux ( oui je suis facile à persuader) On a, sans réfléchir, vite pris les habitudes d’un couple uni qui se dit tout. Et c’était franchement bon, une vraie bouffée d’air frais.
Lui, il sortait de désillusions sentimentales assez lourdes, du genre où on croit que ce sera pour la vie, et en fait non. Moi, bien qu’ayant moins eu le temps de rouler ma bosse sur les autoroutes de l’amour, j’avais néanmoins connu quelques, voire que des déceptions.

« Je t’aime, moi! bah pas moi, en fait » 

On en était là . Cet article est si long pour si peu de choses concrètes à raconter, dites donc ! bref
Du jour au lendemain il devenait froid, OUI FROID MONSIEUR.
Ce n’était plus le même, pas celui que j’avais connu ces dix derniers jours. Je le sentais je le savais, quelque chose n’allait pas. Connu pour être une fille assez parano je cherchais réconfort et assurance auprès de mes copines. On était d’accord je le soulait certainement. Plus fort que moi, j’ai donc décidé sans mon propre accord d’envoyer un message ( oui double personnalité)

il y’a un problème ? une autre fille ?
Il était trop tard je l’avais envoyé ! 

Une nuit entière sans réponse c’est stressant non ?
la réponse l’était encore plus

non il y a pas d’autre fille c’est juste je pense que ca va beaucoup trop vite entre nous €¦ je ne pense pas être prêt à être amoureux.
Ca y est j’avais ma réponse, cette personne avait aussi finalement fini par me fuir.

Le vrai comble 

Si seulement la discussion s’était arrêtée là .
Il m’avoue donc qu’ il n’a toujours pas oublié son ex. DUR !!!!
Mais ce n’est pas tout. En moins de deux j’etais devenu son psy en qui il confiait ses peines.
ça donnait à peu près ça :

je l’aime;
je veux me remettre avec elle mais elle a un copain ! Si seulement ca ne tenais qu’à moi €¦ je lui ai proposé de boire un verre la semaine prochaine, il faut que je la revois €¦

Phrase de trop !!!!
c’était trop !!!!
Trop mais pas assez, OUI quand on me fait du mal je préfère qu’on le fasse bien ok ?!
Comme femme fragile qui se respecte, après une semaine de silence radio j’ai décidé de le revoir €¦ NON mon taux d’alcoolémie assez élevé m’avait incité à le revoir.  J’avais besoin sans doute de me rassurer, me dire qu’il serait toujours là .
Apres ça plus rien.. plus de nouvelle.. une fois encore je me sentais stupide et le pire c’est que ça faisait mal.

Oui il m’a fait de la peine oui je me sens trahi mais non je ne voudrai pas être sa place.  J’ai donc décidé de m’en allait sans regret, et cette fois-ci de ne plus me forcer.  Je peux surtout me dire pour une fois ce n’est pas de ma faute !

* son vrai nom est benjamin. Vas te faire voir, Benjamin !!


Naomie Benhamou

Rédactrice en chef Culture & Lifesyle

  • 1