Entrer votre recherche

Le style iconique de Jane Birkin à la Cinémathèque

Partager

L’éternelle muse de Serge Gainsbourg est à l’honneur à la Cinémathèque de Paris jusqu’au 11 février 2017. Plusieurs projections sont d’ailleurs prévues pour redécouvrir son parcours sur grand écran, de Blow Up à Je t’aime moi non plus, en passant par La Pirate. Côté style, c’est son look mi-garçonne, mi-British girl en liberté des années 1960 et 1970 que l’on retient. Car sa rencontre avec Serge Gainsbourg, dans les années 1960, finit d’installer dans le paysage culturel français cette jeune actrice britannique révélée par Michelangelo Antonioni.

Allure androgyne et une pointe gipsy

Jane Birkin c’est donc la London girl vite adoptée par la rive gauche, sous le charme de son allure libre, tantôt garçon manqué (jean et cheveux courts), tantôt hippie chic (longueurs au vent). Évidemment, elle est également connue pour ses minirobes, d’où s’échappaient des jambes immenses, ses petits pulls fins portés sans soutien-gorge et ses jeans flare, accessoirisés de son fameux panier en osier. L’actrice n’a jamais eu froid aux yeux en matière de mode, et son sourire faussement innocent était la dernière touche d’une dégaine maîtrisée. Autant de détails qui ne cessent d’inspirer les créateurs et d’influencer les filles d’aujourd’hui. Le grand amour de Serge Gainsbourg transmet également ce sens inné du style à ses filles, à l’image de Charlotte Gainsbourg, successivement égérie de Comptoir des Cotonniers et Gerard Darel.

Eden Zitoun

Redactrice en chef Mode & Beauté

  • 1