Entrer votre recherche

Au secours, Snapchat me hante !

Partager

Voici ce que j’ai appris sur moi!

Sans vouloir être dramatique, je vais être franche : Snapchat ruine ma vie.

Voilà comment je suis devenue une voyeuse. Ma curiosité , cette envie spontanée d’entrer dans la vie de mes amis ou de mes connaissances . 
Quand mon réveil sonne chaque matins à 8 heures, je m’empresse dans un premier temps à éteindre cette alarme insupportable et là , soudain, mon pouce se dirige tout seul vers le petit fantôme: Snapchat. Je viens tout juste de m’apercevoir que je sais exactement ce que chacun a fait pour le dîner, ce qu’ils ont regardé à la télévision, où a t il passé sa soirée 

Et en réalité ça avait l’air tellement ennuyeux €¦

Je redoutais d’ouvrir mon Snapchat. Et pourtant comme tout le monde, ma curiosité a pris le devant. Sur le côté gauche les Snapchats qui me sont destinés. Sur la droite: une série désordonnée de Snaps.

C’était plus fort que moi, ce pouce (Mon pouce !) qui fait parti de mes membres je le contrôlais plus !
Je détestais avoir un Snapchat ouvert ou non lu. Pire encore j’observais  une fois de plus un autre filtre animé qui s’est (enfin !) cadré correctement sur le centre de la tête d’une personne que je crois reconnaitre.
J’ai donc tué l’application. J’ai pressé mon pouce sans pitié sur l’icône jaune jusqu’à ce qu’il se mette à bouger, frappé X dans son coin supérieur gauche et j’ai répondu à la question sinistre, “Etes-vous sà»r de vouloir faire ça? »   de sang-froid, “Oui.”
Pour un jour, je vivais en paix. Mais alors Snapchat s’est mis à me hanter.
Et si ma nouvelle proie m’avais envoyé une photo de lui ressemblant étrangement à un lapin? Ou encore mieux! Un message spontané. 

Donc, moins d’un mois euh €¦ d’une semaine plus tard, je l’ai téléchargé à nouveau.

Bien que des études psychologiques montrent que les couples sans enfants sont plus heureux que les couples avec enfants. (Moins de problèmes d’argent, pas de soirée à rester éveillé, voyager €¦ etc) 
Pourtant, si vous apportez ces informations à tous les parents, ils disent que, oui, les enfants sont stressants, mais ils ne peuvent pas imaginer un monde sans eux.

Si ce n’est pas une métaphore de notre expérience avec la technologie moderne, alors je ne sais pas ce que c’est. La technologie quand on pense qu’on est accro on trouve ça agaçant, et pourtant on ne peut pas s’en passer !

Naomie Benhamou

Rédactrice en chef Culture & Lifesyle

  • 1