Le gratin de la mode s’est réuni au Royal Albert Hall à Londres, le 4 décembre 2017, à l’occasion des British Fashion Awards, qui récompensent designers, tops et talents émergents ayant marqué l’année. Adowa Aboah a remporté le sacre suprême devant les soeurs Hadid, Kaia Gerber et Winnie Harlow.

Cinq modèles de renommée internationale étaient en lice pour décrocher le titre de «Mannequin de l’année», et succéder à Gigi Hadid, grande gagnante de l’édition 2016. Retour sur l’année surchargée des finalistes de ces Fashion Awards.

 

  • Adwoa Aboah

Déjà nommée en 2016, la top-modèle britannique a remporté le titre ultime des Fashion Awards. Logique, puisque 2017 a été riche en collaborations et événements majeurs pour la jeune femme de 25 ans. Défilés et campagnes ont clairement rythmé l’année du mannequin, qui s’est achevée en apothéose avec une campagne Marc Jacobs Beauty signée David Sims et une apparition prestigieuse dans le Calendrier Pirelli 2018.

Adwoa Aboah n’a également pas chômé côté défilés, avec un cumul de 16 shows, dont une ouverture et une fermeture (Topshop Unique et Burberry), pour la seule saison printemps-été 2018. Un beau palmarès qui lui a ainsi permis de décrocher l’un des titres les plus courus de la fashion sphère.

En 2015, Adwoa avait confié son passé de toxicomane, ses tentatives de suicide et la difficulté qu’elle avait à accepter son image. Pour aider les jeunes femmes qui traversent les mêmes épreuves, Adwoa n’hésite pas à parler ouvertement de sujets tels que l’image du corps, l’égalité homme-femme ou la sexualité sur son compte Instagram Gurls Talk.

  • Bella Hadid

La top-modèle américaine n’est pas parvenue à faire de l’ombre à sa sœur aînée. Force est pourtant de constater son omniprésence sur les podiums et surtout dans les campagnes publicitaires tout au long de l’année 2017. La jeune femme, qui a fêté ses 21 ans en octobre 2017 et a fait sensation au Festival de Cannes en mai 2017, s’est illustrée sur le podium de la marque Victoria’s Secret fin novembre pour la deuxième fois consécutive.

Elle a multiplié les contrats publicitaires les plus prestigieux (Dior, Nike, Moschino, DKNY, TAG Heuer, Bulgari, Giuseppe Zanotti, Max Mara, Nars Cosmetics, Alexander Wang, Versus) et les couvertures de «Vogue». Sa popularité est également visible sur les réseaux sociaux, puisque la belle a gagné quelque 6 millions d’abonnés sur Instagram en 12 mois, selon le dernier bilan émis par le réseau social. Au regard de cette année spectaculaire, Bella Hadid était l’une des mieux placées pour accéder au titre de «Mannequin de l’année».

  • Kaia Gerber

Si elle n’a pas été élue «Mannequin de l’année», Kaia Gerber restera malgré tout la top la plus scrutée de ces derniers mois. La toute jeune fille – elle n’a que 16 ans – a fait ses débuts sur les podiums à la rentrée 2017, créant clairement l’événement. Pour sa première saison, la fille de Cindy Crawfords’est illustrée sur les défilés des plus grandes maisons, de Calvin Klein à Chanel en passant par Alexander Wang, Fendi, Coach, Marc Jacobs, Burberry, Prada, Saint Laurent, Moschino, ou encore Versace.

Egérie Marc Jacobs Beauté, la brune filiforme a également prêté son image à Hudson Jeans et Omega. Avec son jeune âge, Kaia Gerber peut encore espérer de nombreux prix dans les éditions futures des British Fashion Awards.

  • Gigi Hadid

Elle n’a pas réitéré les exploits de Cara Delevingne, Jourdan Dunn et Kate Moss: Gigi Hadid n’est pas parvenue à décrocher un second titre de «Mannequin de l’année». Toutefois, aucune top n’est parvenue à rafler la mise deux années consécutives. Gigi, on croise les doigts pour toi en 2018!

En outre, l’aînée des sœurs Hadid, malgré une multitude de campagnes cette année (Fendi, Moschino, Versace, Missoni), est passée du côté de la création en signant des collections pour Tommy Hilfiger, Stuart Weitzman, ou encore Maybelline, délaissant quelque peu les podiums.

  • Winnie Harlow

Révélée dans les campagnes Desigual dès 2014, puis sur le défilé de la maison Ashish pour la saison printemps-été 2015, Winnie Harlow est bien évidemment réputée pour ses mensurations idéales, mais aussi pour avoir changé le regard sur le vitiligo, une maladie responsable d’une dépigmentation de la peau.

La jeune femme de 23 ans a connu une ascension fulgurante ces dernières années et s’est hissée au sommet de la fashion sphère en 2017 en défilant pour Marc Jacobs, H&M, Coach, Philipp Plein, Julien Macdonald, Elie Saab, ou encore L’Oréal Paris.