Venu des Etats-Unis, ce régime consiste à limiter la consommation « de glucides et notamment de grandes quantités de sucre et de farine raffinée » comme le précise le site.

Kim Kardashian en est folle ! Durant la naissance de sa fille North, la star a pris de nombreux kilos. Des kilos difficiles à perdre par la suite. Mais pour retrouver son incroyable silhouette la leadeuse du clan Kardashian a décidé d’entamer un régime assez strict qui semble faire des miracles.
Aujourd’hui après la naissance de son fils Saint, Kim a une nouvelle fois succombé au régime Atkins comme elle l’a exprimé dans une série de tweets : « Je fais le régime Atkins parce que ça marche pour moi €¯! Le programme Atkins 40 est hyper varié et les barres de céréales sont déli ­cieuses » a-t-elle posté pour commen ­cer. « Je suis telle ­ment exci ­tée €¯! J’en suis à -13 kilos aujourd’ ­hui et j’en ai encore 18 à perdre €¯! Je suis à fond. Je vous montre ­rai mes entraî ­ne ­ments sur mon appli et je parta ­ge ­rai mon programme Atkins aussi. »
Kim va sans doute pouvoir retourner sous les feux des projecteurs très bientôt avec une silhouette de rêve.
Mais elle ne semble pas être la seule à avoir eu un coup de coeur pour ce programme !
Rihanna, Jennifer Aniston ou encore Demi Moore se sont déjà essayées à la rigueur.

Tentez votre chance avant l’été ! Rien n’est perdu €¦

Les règles d’or du régime selon Atkins : 

– Chaque jour, faites au choix trois repas « normaux » ou quatre ou cinq repas plus légers. Ne sautez pas de repas. Ne passez pas plus de six heures éveillé(e) sans vous restaurer.

– Mangez un minimum de 115 à 175 g de protéines à chaque repas, petit-déjeuner compris (et jusqu’à 225 g si vous êtes un homme de grande taille) : volaille, boeuf, agneau, porc, veau, poisson et crustacés, oeufs, fromage, différents légumes. Il n’est pas nécessaire d’ôter la graisse de la viande ni la peau des volailles que vous mangez, mais libre à vous de le faire si vous préférez. Dans ce cas, pensez à ajouter un trait d’huile d’olive ou un morceau de beurre à vos légumes.

– Mangez du beurre, de l’huile d’olive, de l’huile de tournesol à teneur élevée en acide oléique, de l’huile de colza, des huiles de fruits à coque et de graines oléagineuses, de la mayonnaise (faite avec de l’huile d’olive, de colza ou de tournesol à teneur élevée en acide oléique). Comptez environ une cuillerée à soupe d’huile ou une noix de beurre pour assaisonner vos salades et légumes crus ou cuits. Pour faire revenir des aliments à la poêle, versez-y suffisamment d’huile pour qu’ils n’adhèrent pas, mais pas davantage, ou vaporisez un nuage d’huile d’olive dans la poêle.

– Ne mangez pas plus de 20 g de glucides assimilables par jour, dont 12 à 15 doivent provenir de légumes non féculents. Ce qui correspond environ à deux grandes assiettes de salade ou deux accompagnements de légumes cuits. Gardez à l’esprit que d’un légume à l’autre, la valeur glucidique varie : c’est pourquoi il est indispensable d’utiliser notre compteur de glucides.

– Mangez uniquement les aliments de la liste Les aliments autorisés en phase 1

– Au quotidien, vous allez pouvoir manger jusqu’à 115 g de la plupart des fromages (à l’exception du fromage blanc, de la faisselle ou de la ricotta), 10 olives noires ou 20 olives vertes, un demi avocat Hass (ce sont les avocats à peau brunâtre et granuleuse), 30 g de crème fraîche ou 2 à 3 cuillerées à soupe de crème fleurette, ainsi que jusqu’à 3 cuillerées à soupe de jus de citron ou de citron vert. Les glucides que contiennent ces aliments doivent être inclus parmi les 20 g de glucides assimilables autorisés chaque jour.

– Pour édulcorer vos mets, optez pour le sucralose, la saccharine, la stévia ou le xylitol et ne dépassez pas l’équivalent de trois grammes de glucides assimilables par jour. En effet, ces édulcorants ne contiennent pas de glucides en eux-mêmes, mais ils sont emballés avec des agents de remplissage qui, eux, en contiennent de petites quantités.

– Pour satisfaire vos envies de sucré, vous pouvez manger des desserts à la gélatine sans sucre et jusqu’à deux boissons ou barres Atkins autorisées en phase 1.

– Pour éviter la déshydratation et les déséquilibres électrolytiques, buvez chaque jour au moins 8 grands verres ou bols de 25 cl de boissons autorisées : eau, tisanes, café, thé ou déca €“ mais avec modération pour ces trois derniers. Dans ces deux litres quotidiens, comptez deux tasses de bouillon, une le matin et une l’après-midi (rappel : ne prenez pas de bouillon pauvre en sel).

– Prenez chaque jour deux compléments : un en vitamines et en sels minéraux (sans fer), et un en acide gras oméga 3.

– Apprenez à distinguer la faim de l’habitude ; à mesure que votre appétit diminue, ajustez la quantité de nourriture que vous
absorbez. Lorsque vous avez faim, mangez jusqu’à ce que vous soyez rassasié(e) mais non repu(e). Si vous n’êtes pas sà»r(e) d’avoir mangé suffisamment, accordez-vous dix minutes de pause et buvez un verre d’eau : ne continuez à manger que si, après cela, vous ne vous sentez vraiment pas rassasié(e). Si vous n’avez pas faim à l’heure du repas, ne vous forcez pas : contentez-vous d’un en-cas pauvre en glucides.

– Ne vous affamez pas et ne restreignez pas votre apport en matières grasses.

– Ne jouez pas aux devinettes avec la teneur en glucides des aliments. Lisez les étiquettes des aliments complets industriels pour y débusquer d’éventuels ingrédients tabous et calculez la quantité de glucides qu’ils contiennent. Utilisez un compteur de glucides, cela vous facilitera les choses.

–  Lorsque vous mangez à l’extérieur, restez vigilant(e) envers les glucides cachés. Les sauces sont généralement préparées avec de la farine ou de la maà¯zena (toutes deux proscrites en phase 1) et de nombreuses sauces de salade contiennent du sucre : pensez à vous renseigner avant de commander. à‰vitez tout aliment frit ou pané.