Signe distinctif des modeuses averties, le gimmick de la chaussette dans des souliers ouverts restent une énigme pour le commun des mortelles. Explications.

A première vue, on hésite entre étonnement, circonspection et ironie. Mais force est de constater que nous devons nous incliner : porter des chaussettes continue de faire partie des tendances, saison après saison, comme une claque aux conventions.

Pourquoi on aime ?
Associer chaussettes+été, c’est risquer de convoquer l’image pas très valorisante du campeur en chaussettes dans ses tongs. En réalité, la référence au passé sauve tout : celles années 40 glissées dans des sandales plateforme, les socquettes blanches des années 50… C’est aussi un jeu d’attitude, faire du sexy avec quelque chose qui ne l’est pas. « La charge érotique par l’absurde », explique Laurent Cotta, conservateur au Palais Galliera. Les chaussettes sont aussi la dissonance de la silhouette, son point d’exclamation. Alors que les femmes portent de plus en plus de basiques interchangeables, elles donnent singularité et décalage à leur look. « Un peu le rôle de la cravate pour les hommes, la note épicée » poursuit Laurent Cotta.

Avec quoi les porter ?
L’idéal, est de les associer sur une jambe nue et dégagée comme une robe ou une jupe midi, sinon la chaussette n’a plus grand intérêt. Quant au style, vous pouvez opter pour une pièce à l’esprit vintage afin d’accentuer leur esprit rétro, ou au contraire, jouer les contrastes avec un vêtement graphique et moderne pour une allure décalée. ôté chaussure, elles peuvent être fermées du type richelieu à talons ou sabots revisités comme chez Prada. Ou bien ouvertes avec des sandales à brides pour un look plus estival.L’important est de choisir des chaussettes originales pour apporter une touche de fantaisie rétro à votre silhouette.