Quand l’imaginaire de l’un fusionne avec le savoir-faire de l’autre, la créativité est décuplée et réserve des surprises inattendues.

La réunion mythologique de deux griffons parallèles rend l’identité de Giancarlo Petrifla reconnaissable : un chien de garde, en charge du charriot d’Apollon et un gardien d’or et des choses les plus précieuses sur Terre. Ce concept de mignardise est ce qui a amené Giancarlo Petriglia à créer de luxueux et chics sacs. La principale préoccupation de chaque collection ? Un savoir-faire unique et le sens du détail. Mais cette fois l’art est à la mode chez Giancarlo Petriglia. Le couturier emprunte l’imaginaire du peintre Simone Fugazzotto. La figure emblématique de ses œuvres ? Le singe. Un exemple d’harmonie dans lequel il est possible de coexister avec la nature, un modèle de simplicité et d’intégrité.

Le travail choisi par Giancarlo est le « Kiss ». Il représente une réflexion sur l’amour, ses contradictions et sur l’étroite frontière entre l’équilibre et le désordre. Le célèbre Rubik’s cube devient la métaphore du besoin de l’être humain de trouver l’adéquation entre les deux âmes qui se rencontrent ; après avoir enterré la hache de guerre des réticences initiales, elles embrassent enfin un nouvel amour passionné.