Le rideau s’ouvre. La mélodie démarre et c’est parti… Le show Valentino, imaginé pour la première fois par Pierpaolo Piccioli, commence. « Bellissime » sont les mannequins, pleines de grâce, apparaissant telles des héroïnes. Tons pastel tout au long de la collection, le créateur joue avec le charme et la douceur, mêlant des teintes de roses, ivoires et amandes. Bien sûr, nous y retrouvons la couleur phare de la Maison : le rouge sang. Un air romantique souffle sur le défilé. L’Hôtel Salomon de Rothschild se transforme et devient le Mont Olympe. Les muses s’habillent de longues robes aux lignes épurées et délicates. Elles nous racontent une histoire grâce aux noms de dieux et déesses grecques donnés à chaque silhouette. Un voyage dans la mythologie grecque réussi !

© valentino.com