Le 25 janvier, la maison Bonpoint présentait sa collection hiver 2017 sous les plafonds moulés de la galerie
de la minéralogie au cœur du jardin des plantes. Dans un esprit Fifties, la marque aux deux cerises rend hommage au mode de vie d’un couple de designers voué au culte du bonheur : Charles et Ray Eames.

Une constante passion du beau, doublée d’une capacité, toujours plus marquée, à enchanter et faire rêver. Derrière ce mix d’élégance, de discrétion, de tradition et de modernité : Christine Innamorato qui, depuis 2005, persiste à saupoudrer ses élégantes collections de touches d’humour savamment dosées. La preuve lors des défilés de la griffe, où la directrice artistique de la maison s’amuse, au fil des passages, à ajouter des touches d’impertinence : ici un gilet en mouton corail côtoie un jupon brodé de grosses fleurs ou un pantalon de flanelle et un short velours de soie orné de plis couture. La créatrice nous invite à découvrir une balade romantique dans un univers enchanteur, onirique et poétique d’un jardin coloré au grand air, chaussés de boots lacées ou de sabots garnis de fourrure, emmitouflés dans des cache-nez tout doux.

#bonpoint #winterstyle #pfw #show #jardinsdesplantes #baladeromantiqueanglaise #brindillesparis 💓💓💓 merci @instafarahbk @bonpoint ❤️

Une vidéo publiée par Eden Zitoun & Naomie Benhamou (@brindillesparis) le

Une collection un brin rock vintage

Sous un rythme des Talking Heads, les années 80 viennent bercer cette collection hiver 2017 imaginée par Christine Innamorato. Le vestiaire des filles se mêle joyeusement à celui des garçons… Des notes néo-preppy, des imprimés Liberty et des blousons teddy complètent cette dose d’espièglerie rock’n’roll.